Motion de censure du Gouvernement par le Groupe « Les Républicains »

Comme tous les Français, stupéfaits, la Représentation Nationale a appris les faits particulièrement graves qui se sont déroulés le 01 mai dernier, perpétrés par un collaborateur qui bénéficiait de l’extrême confiance du Président de la République.

Surtout, tout le monde a pu mesurer l’absence de conséquences qui s’en est suivi, à tous les niveaux, alors que les faits incriminés étaient de nature pénale et auraient dû être transmis au procureur de la République, respectant en cela l’article 40 du code de Procédure Pénale.

Au fil des jours, chaque heure a apporté son lot de nouvelles révélations et de découvertes de nouveaux faits et de leurs enchaînements, proprement incroyable, toutes plus scandaleuses.

Personne n’aurait pensé, n’aurait imaginé, que cela soit possible dans notre pays !

Et face à cela, alors que le Parlement demande à contrôler l’action du Gouvernement, ce qui est clairement dans les missions qui lui sont dévolues par notre Constitution, nous assistons à de nouvelles dérives :
– Devant les commissions d’enquête, les témoignages, pourtant sous serment, se contredisent,
– Le Parlement n’est plus libre d’auditionner ceux qu’il considère comme important d’entendre leur version des faits,
– Le ministre de l’intérieur, premier flic de France ne sait rien, n’est au courant de rien, ne connaît pas ceux qu’il rencontre y compris dans les lieux les plus sécurisés de la République …
– Et le chef du Gouvernement refuse de venir s’expliquer devant l’Assemblée Nationale

De qui se moque t-on ? Dans quel pays vivons-nous ?
Pour qui se prennent-ils ? Ont-ils oublié ce que démocratie veut dire ?

C’est une affaire d’État parce que le gouvernement a laissé faire ! Pour le moins !

Cette affaire, qui a mis en lumière une confusion des pouvoirs à la tête de l’exécutif, une forme de subordination du Gouvernement face à la Présidence de la République, et une incapacité de ce même Gouvernement à exercer ses responsabilités et pouvoirs institutionnels, justifie le dépôt de la présente motion de censure.
Hier, vendredi 27 juillet, le Groupe « Les Républicains » a déposé une motion de censure du Gouvernement que je soutiens.
Celle-ci sera débattue dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale mardi prochain.
Cette dérive monarchique doit cesser !
La lumière totale doit être faite et portée à la connaissance des Français, quelle que soit la position de ceux qui sont responsables de ces faits particulièrement grave.
La France doit retrouver sa dignité !

By | 2018-07-29T19:54:27+00:00 juillet 29th, 2018|Uncategorized|0 Comments