Accueil 2017-08-01T20:00:51+00:00

Hier, une avancée notable votée en hémicycle était le changement de statut de l’IRFM, ou Indemnité de représentation et de frais de mandat. Souvent considérée à tort comme un complément de salaire, elle sert à payer des frais professionnels liés à la fonction de député. Loyer de permanence, déplacements professionnels, fournitures, frais de bouche liés aux fonctions de député…

Jusqu’ici rien à redire​ ​! Mais quelques cas plutôt choquants d’utilisation de cette indemnité à des fins personnelles ont été rapportées… et cela était d’autant plus facile que l’utilisation de cette indemnité était laissée à l’appréciation souveraine du député, sous seule contrainte d’une déclaration sur l’honneur !

Dans la nouvelle loi, l’IRFM est supprimée et remplacée par des frais professionnels​ au sens strict​. On demande aux députés de tenir une comptabilité​ ​; et les frais pourront être versés sous plusieurs formes : avance, paiement direct, remboursement sur facture.