Conseil Communautaire de la Communauté Urbaine GPS&O

Ce soir, à Gargenville, le premier point du Conseil Communautaire appelait les élus à donner un avis sur la demande de permis exclusif de carrières et la demande d’autorisation environnementale unique présentées par Ciments Calcia sur la commune de Brueil-en-Vexin.

De très fortes oppositions à ce projet se sont manifestées depuis plusieurs années au regard des effets néfastes pour l’environnement, des conséquences sur la qualité de l’air et donc sur la santé en particulier, des contraintes paysagères qui en découlent et de la destruction de terres agricoles, des risques d’impacts sur la nappe phréatique, en volume et en qualité …

Ces oppositions sont d’autant plus compréhensibles que ce projet est présenté dans un contexte de surproduction de ciment au niveau national, qu’il n’apporte aucune garantie sur l’emploi, et qu’il existe une alternative pour que l’usine de Gargenville conserve une activité, moins polluante, en étant alimentée de clinker, à partir d’autres sites de l’industriel (cf. Le directeur de l’usine CALCIA de Beffes au Journal du Centre le 13 novembre 2017).

Même si nous savons tous que la décision finale sera prise au plus haut niveau gouvernemental, mais parce que nous savons aussi que la communication et l’image sont les clés majeures des décisions au plus haut niveau de l’Etat, la mobilisation du plus grand nombre pour rejeter ce projet est essentielle.

La prise de conscience de la population est de plus en plus importante
• à l’image des plus de 300 personnes présentes hier soir lors de la réunion publique organisée en moins de 15 jours par l’AVL3C (Association Vexinoise de Lutte Contre les Carrières Cimentières),
• à l’image des plus de 700 adhérents de l’AVL3C qui se mobilisent depuis de nombreuses années,
• à l’image des nombreux élus signataires d’une motion contre ce projet, qui représentent plus de 165000 habitants,
• et ce soir, à l’image du Conseil Communautaire de notre Communauté Urbaine Grand Paris Seine & Oise.

C’est avis est d’autant plus important que les interventions qui ont précédé l’avis de rejet du projet de carrières cimentières se sont inscrites dans l’intérêt général.
Le vote contre ce projet ne s’oppose pas au développement économique de notre bassin de vie, mais, bien au contraire, il montre l’exigence et la volonté des élus de conjuguer économie et écologie plutôt que de les confronter.

La population doit se saisir de cet élan et, elle aussi, faire savoir son rejet du projet de carrières cimentières en le manifestant dans le cadre de l’enquête publique en cours jusqu’au 19 octobre.
http://exploitation-carriere-brueil-en-vexin.enquetepubliqu…

By | 2018-09-27T18:04:57+00:00 septembre 27th, 2018|Uncategorized|0 Comments