Inauguration de la déchetterie pro samedi 02 juin à la Sotrema de Rosny-Sur-Seine.

 

On jette de l’argent par les fenêtres chaque fois que l’on jette des déchets !

Quand on enfouit des déchets dans des décharges, c’est comme si on croyait encore quand enterrant de l’argent, il allait repousser !

Cette prise de conscience est collective ouvre de nombreuses perspectives et amène à créer de nouvelles filières de valorisation.

C’est dans cet esprit que la Sotrema, qui assure la gestion des déchets de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, élargit opportunément ses activités avec l’ouverture aujourd’hui de cette nouvelle déchetterie réservée aux Professionnels.

Cette offre participe de la lutte contre les déchets sauvages, et elle offre de nouvelles possibilités aux professionnels, y compris une sorte de « troc » où les déchets des uns peuvent devenir la matière première des autres : en fait, on réinvente ce que la nature fait souvent naturellement, et c’est donc une organisation pleine de bon sens.

Il reste que la meilleure façon de gérer les déchets, c’est de ne pas les produire

A ce titre, le plastique est mon combat actuel, et c’est un exemple très révélateur :

  • Pour le fabriquer, on consomme des ressources non renouvelables,
  • La résine qui en est issue après une 1ère transformation est produite à l’étranger,
  • L’utilisation alimentaire du plastique dans est dangereuse pour notre santé,
  • Son déchet est mortel pour notre planète, et impacte nos ressources alimentaires,

Aussi, substituer le verre au plastique en réinstaurant la consigne des bouteilles apporte des réponses à plusieurs défis :

  • La fabrication du verre est faite en France, avec les emplois industriels associés,
  • Sa réutilisation, après lessivage, permet de réduire l’empreinte carbone, et est donc favorable à notre environnement,
  • Les emplois afférents au lessivage ne sont pas économiquement délocalisables,
  • Cette nouvelle organisation est gagnante pour nos portefeuilles, car le système de la consigne des bouteilles en verre réduit les coûts portés par les collectivités locales. La gestion des déchets état financée par la TEOM (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères), sa réduction a un intérêt direct pour les ménages
  • Elle baisse l’exposition de la France à sa dépendance de ressources pétrolières qu’elle achète à des pays producteurs étrangers.

Bien sûr, les freins au changement sont importants, car ce n’est pas simplement une évolution technologique :

  • c’est une révolution dans nos organisations et donc dans leurs chaînes de valeur,
  • comparativement à d’autres pays, nous avons beaucoup de pistes de progression dans notre accompagnement des mutations industrielles, et ce afin de soutenir nos entreprises françaises dans les transitions qui s’imposent à elles.

Mais revoir nos modèles, bâtir de nouveaux concepts économiquement viables et écologiquement durables, sont des orientations porteuses d’avenir et il est de l’intérêt de la France d’y être leader !

By | 2018-06-03T09:17:22+00:00 juin 3rd, 2018|Uncategorized|0 Comments