Toutes mes félicitations à Raphaël COGNET pour son élection ce soir en tant que maire de Mantes-la-Jolie.

Voici mon discours de ce soir.

Quelques mots, mes chers collègues, pour ouvrir cette réunion exceptionnelle du Conseil Municipal et, vous l’imaginez, c’est avec beaucoup d’émotion.
Beaucoup d’émotion, car le mandat de Maire est particulièrement exigeant, on y consacre beaucoup de soi-même, mais il est surtout terriblement passionnant.
Depuis le 03 janvier 2005, presque 13 ans, à 15 jours près, quand Pierre BEDIER m’a passé le témoin, j’ai donné le meilleur de moi-même au service des Mantais, et je dois vous confesser que si je quitte ce mandat, c’est d’abord parce que la loi votée sous le précédent quinquennat l’a voulu ainsi.
Mais c’est aussi parce que le moment est opportun pour l’avenir de Mantes.
L’arrivée d’Eole à Mantes-la-Jolie et les perspectives très prometteuses de développement qu’elle porte en germe, pour notre ville comme pour le Mantois, nécessitent de porter de nombreuses actions qui vont s’inscrire dans la durée, car les 20 prochaines années verront des mutations importantes dont certaines sont déjà engagées.
Aussi, en vous proposant ce soir d’élire Raphaël COGNET, au poste de Maire, car le moment est venu d’annoncer sa candidature, je suis serein.
Je suis serein, car il est un adjoint dont l’action a démontré qu’il avait la dimension et les qualités pour porter la responsabilité de 1er magistrat de notre ville.
Je suis serein, car il a été mon Chef de Cabinet, pendant les 3 premières années de mon mandat, et je sais qu’il saura gérer cette transition.
Je suis serein, car l’équipe d’élus qui l’accompagne est à présent forte de l’expérience de ces dernières années.
Je suis serein, car sa candidature a fait l’unanimité dans la majorité municipale.
Je suis serein, car je sais que Raphaël COGNET est un homme de convictions et d’engagement, et qu’il aura à cœur d’inscrire son action au service de l’intérêt général.
Je le disais en préambule, le mandat de Maire est particulièrement exigeant et il est fait parfois de moments difficiles. La vie publique n’est pas toujours tendre, elle est souvent incomprise et ingrate, elle impacte même parfois jusqu’à ses proches. Je veux saluer ce soir ceux de Raphaël, leur dire que je connais leur sens de la famille et que je sais la force que cela représente pour un Maire.
C’est à l’appui de cette force que l’on puise le dynamisme et le volontarisme indispensables.
Ce soir, si ce n’est pas de gaité de cœur que je vois mon mandat de Maire s’achever, c’est avec confiance et fierté que je passe le témoin à Raphaël.
Mais ce soir, je ne quitte pas Mantes-la-Jolie, je ne quitte pas ma Ville, dont je reste Conseiller Municipal. Député de la 8ème circonscription des Yvelines, je vais continuer à vous donner le meilleur de moi-même, à vous représenter à l’Assemblée Nationale, et Dieu sait que les sujets sont nombreux, je vais continuer à défendre les intérêts de notre Ville avec la même volonté et le même engagement.
Je veux rendre hommage à ceux qui m’ont accompagné dans mon action au service des Mantais, les élus présents lors de mes précédents mandats comme ceux qui nous ont rejoints depuis 2014, et je veux aussi remercier les agents de la Ville dont la manière de servir concoure à la reconnaissance de la transformation de Mantes-la-Jolie.
C’est l’amour de notre Ville qui porte notre action collective, et c’est ensemble que nous continuerons à faire que Mantes soit toujours plus jolie.
Je vous remercie.

By | 2017-12-18T20:46:07+00:00 décembre 18th, 2017|Uncategorized|0 Comments