Rapport sur l’évolution du SIRH de l’Education Nationale

13 novembre 2017 – Amendement n° II-1107

Il y a dix ans déjà, conscient des limites de son SIRH (Système d’Information Ressources Humaines), le ministère de l’Education Nationale initiait son indispensable évolution et budgétait 80 millions d’euros pour ce projet.

En mars 2017, la modernisation attendue n’est toujours pas réalisée et la Cour des Comptes fait part, à raison, de son inquiétude :

  • Le calendrier global a été étiré jusqu’en 2023, faisant porter un risque fort pour la gestion des collaborateurs de l’Education Nationale,
  • Et le coût final du projet a déjà quintuplé, soit une estimation de près de 400 millions d’euros.

Au moment où les finances publiques de notre pays vont mal, il est capital d’évaluer les causes de ce dysfonctionnement et d’y apporter les corrections nécessaires rapidement. Et c’est pourquoi j’ai demandé au Gouvernement qu’il remette un rapport au parlement pour évaluer les causes de ce dysfonctionnement.

Quelle n’a été ma surprise de voir cet amendement rejeté et d’entendre comme seule réponse que le ministère disposait de suffisamment de rapports !

Soit ! Mais puisque cette réponse est un aveu de maîtrise de ce sujet, pourquoi aucun motif d’explication n’est-il apporté pour éclairer cette situation ? Quel profond mépris de la représentation nationale en feignant d’oublier que notre Constitution prévoit le contrôle du gouvernement par les parlementaires !

Cette réponse pitoyable n’est pas sérieuse. Le SIRH qui gère tous les collaborateurs de l’Education nationale était déjà jugé comme un outil du passé en 2007. Cette attitude du Gouvernement montre un laxisme et une prise de risques insensée.

Les trois minutes de la vidéo des échanges sont instructives ! Ne les ratez pas !

2017-11-13 amendement SIRH – n°II-1107 – texte déposé

By | 2017-11-14T10:58:49+00:00 novembre 14th, 2017|Uncategorized|0 Comments