Fin des travaux de rénovation fêté dans la convivialité au Val fourré ce matin.

Au bénéfice de la résidence « Côtes de Seine », les travaux réalisés dans le cadre d’un Contrat de Performance Energique viennent de s’achever.

Au-delà de travaux lourds d’isolation et de réhabilitation thermique, cette réalisation marque une triple réussite :
– Economique et environnementale, d’abord, puisque les copropriétaires pourront économiser 53 % de consommation de leurs charges de chauffage
– Humaine, ensuite, car la mobilisation et l’implication de tous les copropriétaires renforcent considérablement le lien social au sein de la résidence,
– Urbaine, enfin, car la requalification des copropriétés dégradées s’inscrit dans la politique de rénovation urbaine portée par la ville de Mantes-la-Jolie depuis plus de 20 ans.
La transformation de la ville, visible et reconnue de tous, repose sur la qualité des évolutions et la volonté des élus, mais nécessite aussi que l’Etat apporte, comme prévu, sa part de contribution financière.
Après un quasi gel des crédits « Politique de la Ville » durant le mandat de François Hollande, le gouvernement actuel serait irresponsable de ne pas achever la transformation de ce grand quartier du Val Fourré, car rester « au milieu du gué » empêcherait de capitaliser sur les moyens mobilisés jusqu’alors et sur la spirale vertueuse qui s’est engagée.


Souhaitons que nos gouvernants parviennent à prendre conscience des enjeux …

By | 2017-09-18T19:15:39+00:00 septembre 18th, 2017|Uncategorized|0 Comments