visite du Président de la République sur la base de loisirs des Boucles de Seine, à Moisson

C’est en ma qualité de Président de la base de loisirs des Boucles de Seine que j’accueillais le Président de la République, Emmanuel Macron, ce matin à Moisson.
L’occasion de lui faire découvrir ce très beau site doté d’un superbe plan d’eau, et les nombreuses activités qui peuvent y être pratiquées.
Plusieurs groupes d’enfants y sont actuellement en résidence, notamment sous l’égide de la Fondation PSG et du Secours Populaire, et ils ont pu partager avec nous leur initiation à la pratique de la voile, la découverte de l’apiculture, la pratique du foot et du hand-ball au sein d’ateliers sportifs …
L’occasion, également, de sensibiliser le Président de la République aux limites des actions qui sont menées dans un environnement où les difficultés s’accroissent, et notamment :
– Des difficultés financières, car ces bases ne peuvent pas fonctionner sans les subventions perçues des collectivités locales et, à l’heure où les dotations de l’Etat sont encore appelées à se réduire fortement, les arbitrages budgétaires risquent fort d’impacter ces activités qui profitent notamment aux plus modestes,
– A l’heure où les exigences de sécurité sont toujours plus importantes, il est particulièrement difficile de renforcer les dispositifs sans soutien extérieur.
L’opportunité, aussi, d’évoquer les perspectives offertes par de tels sites, et les futurs enjeux auxquels elles pourraient aussi répondre :
– Quand les budgets des ménages se contractent, ces bases de loisirs sont des lieux de vacances pour ceux qui n’y partent pas. Une action de l’Etat au travers d’investissements ciblés pourrait enrichir l’offre d’activités proposées, choisies pour leurs faibles coûts de fonctionnement, et apporter des réponses au désœuvrement estival que connaissent de plus en plus de familles par manque de moyen.
L’opportunité, enfin, de partager ma conviction que nos rythmes scolaires gagneraient à se rapprocher de ceux pratiqués chez nos voisins du nord de l’Europe, plus en phase avec les rythmes biologiques de nos enfants. L’organisation de la journée y prévoie ainsi le travail en classe le matin et des activités sportives et culturelles l’après-midi, et les bases de loisirs sont déjà naturellement prêtes pour accueillir ces activités.
Portée par l’Etat, pour garantir pour tous l’égalité d’accès et de pratique quelles que soient les ressources des familles ou des communes, ce nouveau créneau d’activités pour les bases de loisirs pourrait concourir tout à la fois à mieux amortir les investissements réalisés et à un meilleur équilibre financier.

By | 2017-09-02T19:06:54+00:00 août 3rd, 2017|Uncategorized|0 Comments